Les différents comportements étranges chez les chats !

Tout comme les enfants, les animaux peuvent développer de mauvaises habitudes. Dans ce cas vous devez les offrir dont l’amour et l’affection dont ils ont besoin pour être heureux et en bonne santé.

Les chats sont des animaux très sensibles. Durant leurs vies ils peuvent rencontrer plusieurs changements de comportements. Ceci est bien évidement du à plusieurs facteurs. Lorsqu’il vieillit un chat peut changer de comportement. Il peut même passer par un état dépressif. Souvent les miaulements, la malpropreté ou le marquage sont présents. En plus, il peut soit dormir peu, soit dormir trop, ne pas manger ou être boulimique.

Un chat qui bave

La production excessive de salive ou l’hypersalivation peut être causée par divers problèmes de santé. La raison la plus importante pour laquelle les chats bavent est la maladie. Cela peut cacher un ulcère de la bouche, ou des problèmes dentaires.  Par ailleurs, un chat peut se mettre à baver à cause d’une maladie neurologique. Si le nerf qui intervient dans la motricité des mâchoires est atteint, le chat ne peut plus avaler sa salive. En fait, le chat est fréquemment exposé à des maladies virales qui peuvent engendrer des lésions sévères au niveau de la cavité buccale. Le vétérinaire réalisera un examen clinique général de votre animal en insistant sur l’inspection de la bouche, des mâchoires, des glandes salivaires… Une prise en charge médicale ou chirurgicale peut vous être proposée, ceci dépendra de l’état de votre chat.

Un chat agressif

Il faut savoir que le chat est un animal territorial. Il peut s’exercer cotre d’autres animaux mais aussi envers les humains. Pour lui, il difficile d’accepter un nouvel animal dans son territoire. Cette bête n’est pas du tout sociable. Au contraire, elle est agressive avec tout ce qui est nouveau même avec un jouet. Elle n’accepte aucun être étrange.

Le chat est généralement peu tolérant au contact physique et se fâche parce qu’au bout d’un certain temps il ne le supporte plus. Certes, il aime les caresses mais pas pour très longtemps. Il réagit avec une agressivité qui peut être évitée par une manipulation fréquente des chatons dès le plus jeune âge. Plus on s’y prend tard, plus ce sera difficile même si l’aide d’une thérapie adaptée et de médicaments peut permettre une amélioration.

Un chat hyper actif

Comme chez l’humain hyperactif, il n’est pas capable de se concentrer, passe sans cesse d’une activité à une autre. Il grimpe partout sur vos meubles, sur vos rideaux et même sur vous. Ses rapports avec les autres chats sont conflictuels. C’est la mère qui rassure le chaton ou qui le remet dans le droit chemin. Pour minimiser le risque de devoir supporter un chaton hyperactif, assurez-vous qu’il a été élevé jusqu’à huit semaines avec ses frères et sœurs par une mère calme et en bonne santé. Jusqu’à l’âge de deux mois, la mère intervient en sanctionnant le chaton mordeur, lors des jeux un peu trop violents au sein de la fratrie, lui permet d’apprendre à inhiber ses mordillements.

Si votre chatte vous semble être hyperactive, c’est probablement qu’elle est tout simplement en chaleur. La stérilisation est l’option la plus efficace pour calmer son état d’hyperactivité.

Pour se faire comprendre, le chat dispose d’une panoplie de techniques de communication. Face à une situation inhabituelle, un chat peut déclencher un trouble. Un miaulement incessant peut être lié à de nombreux facteurs. Un chat qui ne mange pas indique quand même très régulièrement qu’il y a un truc qui ne va pas. Il ne faut pas hésiter à consulter un vétérinaire si la situation ne revient pas rapidement à la normale. Il est déconseillé de donner un médicament pour l’homme à un chat.

Pour conclure, dès que votre chat a un comportement anormal durable prévenez votre vétérinaire. Une consultation et un examen général en analysant son poids, son comportement ou encore sa dentition sont fortement conseiller.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *